A notre sujet

Le 17 décembre 2013, le Département Fédéral de l’Economie, de l’Education et de la Recherche a annoncé son soutien au Pôle de recherche national (PRN) Matériaux Bio-Inspirés basé à l’Université de Fribourg. Depuis cette annonce, le nouveau pôle interdisciplinaire s’efforce à devenir sur le plan international un centre reconnu de recherche, d’innovation et d’éducation dans le domaine des matériaux dits « intelligents » dont les fonctions et la conception sont inspirées par la nature.

Faisant fi de la séparation traditionnelle entre les disciplines scientifiques, le PRN regroupe les activités de 21 groupes de recherche dont ceux de l’Institut Adolphe Merkle ainsi que d’autres des départements de chimie, médecine, biologie et physique de l’Université de Fribourg, et les partenaires des Ecoles Polytechniques Fédérales de Lausanne (EPFL) et de Zurich (ETHZ).


Mission et vision

Le Pôle de recherche national (PRN) Matériaux Bio-Inspirés a été constitué en juin 2014. Sa vision est d’établir un centre reconnu sur le plan international pour la recherche, l’innovation et l’éducation dans le domaine des matériaux dits « intelligents ». L’institution hôte est l’Université de Fribourg, avec les Ecoles Polytechniques Fédérales de Lausanne (EPFL) et Zurich (ETHZ) comme institutions partenaires. L’équipe opérationnelle est basée à l’Institut Adolphe Merkle, un centre interdisciplinaire indépendant de l’Université de Fribourg qui est dédié à la recherche et l’éducation dans le domaine des nanomatériaux mous.

Les objectifs scientifiques généraux du PRN sont :

  • S’inspirer de matériaux naturels pour établir des règles de conception et des stratégies pour la création de composants de base macromoléculaires ou formés avec des nanomatériaux  pouvant être assemblés en des matériaux complexes réagissant à des stimuli externes et avec des propriétés nouvelles et bénéfiques ;
  • Développer une compréhension permettant de prévoir les interactions de ces matériaux avec des cellules vivantes ;
  • Utiliser la connaissance ainsi acquise pour développer des applications innovantes, particulièrement dans le domaine biomédicale.

La recherche est organisée en quatre modules :

  • les matériaux mécaniquement réactifs sur différentes échelles de longueur;
  • l'auto-assemblage de matériaux optiques inspiré par la nature;
  • les bio-interfaces et surfaces réactives;
  • les interactions dynamiques entre cellules et matériaux.

Chacun de ces modules s’attaque à des problèmes majeurs non-résolus, offre la perspective de percées scientifiques majeures et requiert une recherche interdisciplinaire. Sur le long terme, l’interconnexion de ces thèmes par le biais de projets communs et l’objectif partagé d’être technologiquement pertinent engendreront des synergies substantielles qui ne pourront toutefois être pleinement exploitées qu’au sein d’un Centre multidisciplinaire.

Want to know more? Read on (in English)